[NEUVAINE DES SAINTS POUR LA VIE ] 29 oct: Sainte Mère Térésa (1910-1997)

En ce 7ème jour de la neuvaine, nous prions aujourd’hui avec Sainte Mère Térésa :

Née à Skopje, Gonxha Agnès Bojaxhin fut très rapidement remplie d’un grand amour pour les âmes, qui commença à l’âge de cinq ans et demi, lors de sa première communion. Elle perdit son père à l’âge de huit ans, et malgré ce drame, elle grandit dans la foi grâce à l’éducation de sa mère et  le soutien de sa paroisse, la paroisse jésuite du Sacré Cœur. En 1928, elle rentre à l’institut de la Vierge Marie, en Irlande, dans le but de devenir missionnaire. Là elle reçoit le nom de Sœur Mary Teresa, et sera envoyée en Inde en janvier 1929.  En1931, après ses 1ers vœux, elle sera envoyée enseigner dans une école de filles, l’école Sainte Marie, à Calcutta. Elle fera ses vœux perpétuels en 1937, et devint directrice de l’école en 1944. Le 10 septembre 1946, alors qu’elle prenait le train, elle reçut « un appel dans l’appel ». La soif de Jésus d’aimer et d’aimer les âmes prit possession de son cœur.  A partir de ce moment, Jésus va lui révéler au moyen de locutions intérieures et de visions, son désir d’avoir des « victimes d’amour », qui « diffuserait son amour pour les âmes ».

                Après deux ans de discernement, elle quitta son couvent pour le monde des pauvres. Elle entra pour la 1ère fois dans un bidonville en décembre 1948, vêtue de son sari blanc bordé de bleu, avec 5 roupies et un savon, tâchant de s’occuper des plus délaissés, ce qu’elle fera jusqu’à sa mort. Elle fut rejointe peu à peu par ses anciennes élèves, et le 7 octobre 1950, la communauté des missionnaires de la charité fut officiellement établie dans l’archidiocèse de Calcutta.  Dès lors, son œuvre ne fit que croître jusqu’à présent. Remarqué petit à petit par « les grands de ce monde », elle reçut de nombreux honneurs, qu’elle acceptait afin de favoriser l’accueil des plus pauvres, tout en défendant la vie et la dignité humaine de toutes ses forces. En 1979, lorsqu’elle reçut à Stockholm le prix Nobel de la Paix, elle affirma sans peur que « l’avortement est la principale menace pour la paix mondiale », et que « la contraception et l’avortement sont moralement équivalents ». Son rayonnement fut tel, qu’elle fut qualifiée de « femme la plus puissante du monde » par le secrétaire général des nations unies.

Découvrez Mère Thérésa au travers de ce reportage :

Et en bonus, vous trouverez sur ce lien un dessin animé qui retrace la vie de Mère Térésa pour vos enfants durant le confinement…

Père, créateur du Ciel et de la terre, Ton Fils Unique notre Seigneur Jésus-Christ que tu as envoyé pour nous sauver a promis de nous accorder tout ce que nous Te demanderions en Son Nom. En ces temps où les forces du mal s’attaquent toujours plus à la vie, à Ta Paternité Divine, par la mise à mort quotidienne de tes enfants, nous te supplions tout particulièrement en cette neuvaine, par le Nom de Jésus, Ton Fils Bien aimé. Par l’intercession de st…. Et du Coeur immaculé de Marie, nous t’offrons cette neuvaine pour la Vie afin que de nombreuses âmes puissent être sauvées et chantent ta Miséricorde dans l’éternité.   Particulièrement ce jour, nous t’offrons nos prières pour la vie menacée par la pauvreté et toutes les œuvres qui rejoigne le Christ souffrant au travers de nos frères malades et pauvres.

[Nous pouvons maintenant commencer la prière du chapelet ou d’une dizaine de chapelet à ces intentions]

Daigne Seigneur prendre pitié de nous, et de même que tu as libéré St pierre de sa prison à la prière de L’ Eglise, étant dans ta Miséricorde ton bras Tout – Puissant et libère la France des chaînes dans lesquelles elle est entravée. Accorde à nos dirigeants la grâce de la conversion, le désir sincère de te servir, et la force pour la mener à la perfection de sa vocation baptismale, par Jésus le Christ, Notre Seigneur.