Bioéthique : invitation au jeûne et à la prière

A partir du 15 janvier 

Alors que le projet de loi de bioéthique sera examiné en seconde lecture au Sénat à partir du 19 janvier, le groupe de bioéthique des Evêques de France, sous la responsabilité de  Mgr Pierre d’Ornellas, appelle à jeûner et prier quatre vendredis de suite pour “ouvrir nos yeux sur la grandeur sacrée du prochain”.

Le projet de texte actuellement en débat transgresse bien des principes anthropologiques fondamentaux de la dignité humaine et de son respect inconditionnel. En août dernier, Mgr d’Ornellas avait écrit après le vote de ce projet de loi, en seconde lecture, à l’Assemblée Nationale : « Les députés sont-ils allés dans le sens de l’histoire ? Leur vote n’est-il pas guidé par une certaine myopie ? Notre planète si malmenée nous impose d’urgence un virage écologique. L’usage excessif des techniques sur l’être humain ne nous obligera-t-il pas de prendre un virage, celui de l’écologie humaine ?  « Tout est lié » dans le respect du vivant, qu’il appartienne à la nature ou qu’il soit humain. Ne ratons pas le sens de l’histoire ! »

C’est pourquoi le groupe de bioéthique de la Conférence des Evêques de France propose quatre vendredis de jeûne et de prière : les 15, 22, 29 janvier et 5 février 2021.

“Chacun, chaque famille, chaque communauté, chaque paroisse, chaque équipe de mouvement trouvera sa manière de jeûner et sa forme de prière. Que tout soit fait dans la foi en Dieu notre Père. Qu’il ouvre nos yeux sur « la grandeur sacrée du prochain ». Qu’il nous engage à édifier ensemble une société où les techniques demeurent à leur humble et utile place de servantes, où les petits sont les premiers de cordée, où ainsi grandira la véritable fraternité”.

Contenu pour les 4 vendredis:

https://eglise.catholique.fr/sengager-dans-la-societe/eglise-et-bioethique/nos-yeux-souvrent-quatre-vendredis-de-jeune-de-priere-sortir-dune-bioethique-aveuglee/#1610466957808-877ba69c-6564