Saint Joseph, un modèle de protecteur de la Vie

Saint Joseph, époux de la Vierge, père adoptif de Jésus, est avant tout « un homme juste », à l’écoute de Dieu. Contemplons deux événements : l’annonce de la grossesse de Marie et la fuite en Egypte.

Lorsque Joseph, sans doute par Marie elle-même, apprend que celle-ci est enceinte, décide, non pas de la dénoncer mais de de la renvoyer en secret. Ayant formé ce projet en son cœur, l’ange lui apparut :

« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ; (…) Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit » (Mt 1, 20). 

Annonciation de Joseph par Philippe de Champaigne

Après la naissance de Jésus, « l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte (…) » (Mt 2, 13-14) En effet, Hérode, devant la menace de ce « Roi » annoncé par les mages, envoie tuer tous les enfants jusqu’à l’âge de deux ans à Bethléem et dans toute la région. 

Que nous montre ces évènements? Joseph aurait pu suivre ce qui est prescrit dans la loi, c’est-à-dire lapider Marie (Dt 20, 22), mais il a su aller au-delà de la loi pour ne pas aller contre la charité. En écoutant le Seigneur, il a compris Sa volonté et Son amour, et c’est en cela qu’il est juste. De même, lorsque l’ange l’avertit de fuir en Egypte, Joseph obéit avec confiance, laissant de côté les craintes d’un départ si précipité à l’étranger, mettant ainsi tout en œuvre pour protéger cet enfant si fragile, cet enfant qui n’est autre que le Verbe de Vie. 

De nous jours, lorsque l’on sait que l’on conseille l’IMG quand l’enfant est malade, l’IVG si l’on estime que la mère ne pourra pas élever son enfant, cela nous renvoi directement à la question que Joseph a dû se poser « Qu’est ce qui est véritablement juste ? ». Et, devant la mort de ces innocents qui est annoncée « moi, choisit par le Seigneur, serais-je prêt à me lever, dans la nuit,  pour protéger ces innocents condamnés à mourir ? ». 

Saint Joseph, apprenez-nous la confiance, l’obéissance à Dieu, la prudence, la justice, la douceur et l’audace.

Prière à Saint Joseph pour les enfants à naitre