Neuvaine_Jour 3: dimanche 22 nov.

Le 3 ème mois de la Vie

À partir de la 9ème semaine de grossesse (11 SA) , l’embryon est appelé fœtus. Sa tête est toujours volumineuse comparativement au reste de son corps.

Le visage est maintenant facile à repérer. Les yeux ont migré des côtés vers l’avant du visage, les paupières recouvrent maintenant les yeux. Les lèvres sont aussi bien définies et l’embryon peut ouvrir la bouche. Il boit même du liquide amniotique.

Tous les organes et les systèmes vitaux sont maintenant partiellement formés. Dans le cerveau, les cellules nerveuses se multiplient et on observe déjà certains réflexes archaïques. Par exemple : le fœtus replie les doigts et les orteils si quelque chose touche la paume de sa main ou la plante de son pied. Le nouveau-né gardera ce réflexe quelque temps, puis il disparaîtra progressivement, tous comme les autres réflexes archaïques.

Ensuite, les premiers tissus osseux et la colonne vertébrale commencent à se modeler. Le sang du fœtus se constitue : la moelle osseuse produit ses premiers globules rouges.

Son visage s’anime ! Le fœtus est capable de faire certaines expressions faciales réflexes comme froncer les sourcils et grimacer. Un autre élément distinctif du futur bébé apparaît : ses empreintes digitales.

À la fin de ce premier trimestre, le fœtus mesure 10 cm et pèse 45 g et il est possible de connaître son sexe. Chez les filles, les follicules ovariens se forment ; chez les garçons, la prostate devient visible. 

Nous sommes dans la 12ème semaine de grossesse, c’est le délai légal d’avortement en France.

Renouveler la culture de Vie

Dans son encyclique Evangelium Vitae, le pape Jean-Paul II dénonçait le poids de la culture de mort dans nos sociétés y compris dans nos communautés chrétiennes. 

« On doit commencer par renouveler la culture de la vie à l’intérieur des communautés chrétiennes elles-mêmes. Les croyants, même ceux qui participent activement à la vie ecclésiale, tombent trop souvent dans une sorte de dissociation entre la foi chrétienne et ses exigences éthiques à l’égard de la vie, en arrivant ainsi au subjectivisme moral et à certains comportements inacceptables. » (Evangelium Vitae, n°95)

Bien souvent pourtant, nous nous en croyons exempts. En réalité, la culture de vie dont parle l’Eglise est d’une générosité que peu d’entre nous vivent réellement au quotidien. Par bien des aspects, nous avons perdu le sens de cette “vie en abondance” que le Christ souhaite pour nous et nous nous attachons souvent à des conceptions par trop étroites sur la vie humaine.

« Je suis venu pour qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance » 
Jn 10, 10

Le message de Dieu sur la Vie est bien plus grand que notre cœur et le recevoir demande  une conversion intérieure. Bien souvent, l’enseignement de l’Eglise nous dérange parce qu’il nous renvoie à nos propres incohérences. Mais si elle le fait, c’est avant tout pour nous pousser sur la voie d’une plus grande unité de vie. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est pray-150x150.png.

Seigneur Jésus, Toi le Verbe de Vie, viens nous renouveler de l’intérieur. Initie-nous au mystère de la Vie que tu souhaites pour nous en abondance. Que ton Esprit-Saint nous rende dociles et confiants devant ton message, même si nous pouvons parfois nous sentir écrasés par le poids d’une telle exigence. Donne-nous d’abandonner l’endurcissement de nos cœurs que Tu nous as signalé à plusieurs reprises dans les Évangiles lorsqu’il s’agissait du projet du Père sur l’homme et la femme. Viens travailler nos cœurs et dilate-les aux dimensions du tien. 

Prière pour la Vie

Père très Saint, Dieu du ciel et de la terre,
Seigneur et Créateur de tout ce qui est bon,
remplis nos cœurs de joieface aux merveilles de ta création.
Ouvre nos yeux à la présence de Jésus,ton Fils bien-aimé,
en toute personne que nous rencontrons,
surtout les plus faibles et les plus vulnérables.
Là où la vie est menacée à ses débuts comme à sa fin,
ou encore par la pauvreté, la maladie et les privations,
inspire-nous des gestes d’amour et de compassion.
Mets en nous la force de ton Esprit Saint
pour que nous travaillions ensemble, et toujours, 
à défendre la véritable dignité humaine.
Aide-nous à bâtir une culture de la vie :
une culture où chaque être humain, qui est ton enfant, 
soit aimé et valorisé de sa conception à sa mort naturelle,
et dans toutes les circonstances de sa vie.
Amen.

Découvrez la vie du professeur Jérôme Lejeune, lui qui a tant fait pour protéger les plus vulnérables enfants à naître :